Marina Bochert

1988 né en Allemagne

Études :
2009 -2012 HAW (Haute École des Sciences appliquées) Hambourg. Programme d’études : Illustration. Diplôme : Bachelor of arts
2012-2019 Kunstakademie Düsseldorf. Programme d’études : art libre. Élève de Martin Gostner à partir de 2013.
À partir de 2016 : classe de Master sous la direction de Martin Gostner
Diplôme : Certificat académique
Prix et bourses d’études :
2019 : bourse pour la sculpture, Marche de Brandebourg/ Circonscription Marche de Brandebourg
2017 : bourse de l'Académie de sculpture, Düsseldorf
Prix du meilleur groupe 2017, Düsseldorf

web: www.MarinaBochert.de

Projet pour  Peccia :

J’ai toujours désiré créer un objet qui se suffirait à lui-même, quelque chose qui ne se réfère à rien venant du dehors. La forme serait d'une part la présence même de l'essence mais aussi une métaphore – une possible parabole de ce qui est sous-jacent. Une entité à part entière. L'objet n’a pas d’élan vers l’extérieur, il ne désire rien. Durant mon processus de travail, je m’intéresse au rapport à diverses formes de langage spirituelles/religieuses. Les idées qui m'intéressent commencent là où les histoires s'achèvent et que les formes révèlent leur propre logique intérieure. La recherche physique concrète, par la méditation et d'autres techniques corporelles, est pour moi plus intéressante encore que la recherche intellectuelle.

Je souhaiterais que surgissent des objets dérivant de la cognition de l'écho de ces idées, mais libres de leurs limites, des objets qui ne s'appuient sur aucune représentation de la nature, mais capables d’incarner dans leur abstraction des idées perceptibles en dehors de la connaissance intellectuelle. Elles devront être intuitivement saisies et comprises à travers une mémoire corporelle. J’en suis cependant arrivée à un point où j’autorise à nouveau à mes œuvres d’être en partie figuratives, dans le sens d'un physique réel, mais impersonnel, c'est-à-dire qu'elles cherchent toujours à encercler un noyau fixe qui exclut l’instant passager, changeant et subjectif.